Débarrassez-vous des bouteilles en plastique

De par leur légèreté et leur solidité, les bouteilles en plastique rendent le transport des liquides beaucoup plus aisés. C’est notamment le contenant le plus employé pour l’eau potable aujourd’hui. Le polymère le plus utilisé dans la fabrication des bouteilles en plastiques est le PET, ou Polyéthylène Téréphtalate, qui a remplacé le PVC, plus rarement utilisé pour l’emballage alimentaire, car présentant des risques de toxicité. Ce produit, développé dans les années 1990, est aussi l’un des plus facilement recyclables. Néanmoins, outre l’amélioration de nos capacités de recyclage de ces bouteilles en plastiques, nous pouvons aussi nous poser la question de leur élimination progressive pour pallier au désastre écologique qui menace nos océans.

Les enjeux environnementaux de l’élimination des bouteilles plastiques

 bouteilles en plastique

Economiser nos ressources

La fabrication du plastique est gourmande en ressources naturelles, notamment en pétrole et en eau. On estime ainsi que pour produire une bouteille d’eau en plastique, il faut en moyenne 100 ml de pétrole et 2 litres d’eau, ce qui crée un paradoxe criant.

Protéger notre environnement et notre santé

La surconsommation de plastique provoque des conséquences désastreuses et irréversibles sur la flore et la faune marine. Les microplastiques et les nano-plastiques sont en effet ingérés par les animaux marins, une partie se retrouvant de plus dans les produits de la pêche. On estime que chaque année, environ 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans la mer, et ce chiffre est sans doute loin de la réalité.

Limiter nos émissions de CO2

Dans le monde, la production annuelle de plastique génère 2 milliards de tonnes de CO2.

Ces éléments nous poussent à nous demander comment éliminer ces bouteilles en plastiques de notre quotidien. Voici quelques pistes.

Ameliorer la disponibilite en eau potable

Nombre d’améliorations modernes nous permettent déjà de diminuer notre dépendance au plastique, comme les filtres domestiques ou les fontaines publiques.

eau en plastique

L’amélioration des filtres domestiques

Le développement des systèmes de filtration domestiques encourage largement à se reposer sur une eau du robinet purifiée des matières en suspension qu’elle contient. Les progrès technologiques dans le domaine permettent de posséder des systèmes de filtrations professionnels composés d’une succession de filtres (filtre à sédiments, UV, UF et charbon actif, filtre à l’ozone), ainsi que des filtres à osmose inverse, un système de filtrage d’eau performant développé à la base par la Nasa et maintenant accessible au public.

Les points d’eau dans l’espace public

Un autre facteur qui conduit à la diminution de notre consommation de bouteilles en plastiques est la réapparition dans le paysage urbain de fontaines, souvent développées par des sociétés privées, qui ont compris qu’il fallait répondre à un besoin renouvelé en accessibilité à l’ eau potable. Ces distributeurs d’eau potable, qui existent même pour l’eau gazeuse et qui sont équipés des derniers modèles de filtration permettent un accès à des bouteilles réutilisables ou recyclables, en inox ou en verre.

Miser sur des contenants alternatifs

De nombreux contenants, paradoxalement plus anciens que le plastique, pourraient retrouver une nouvelle jeunesse et nous permettre un meilleur accès à une eau potable de qualité sans avoir recours au plastique. Ainsi :

  • La gourde métallique : qu’elle soit en inox ou en aluminium, la gourde est un bon moyen de substitution à la bouteille en plastique. Elle est réutilisable et présente l’avantage de ne pas altérer le goût de l’eau qu’elle contient. Il existe également des modèles dits purifiants, possédant une paille avec des micro-filtres qui stoppent la majorité des bactéries et un filtre à charbon qui filtre les polluants.
  • La bouteille en verre : recyclable à l’infini, et donc éminemment économique, le verre ne contient pas de matières polluantes ou nocives. Ce matériau a néanmoins deux inconvénients, il est lourd et cassable.
  • La carafe en terre cuite : la solution traditionnelle et écologique. La carafe en terre cuite est connue pour sa capacité naturelle de rafraîchissement.

Le mot de la fin

Même si les bouteilles en plastique sont généralement en PET, soit le plastique dont le taux de collecte et de recyclage est de loin le meilleur, il est indispensable de repenser notre rapport à la consommation de ces produits coûteux à la fabrication et dévastateurs pour l’environnement.

plastique
Ultra-Bio-Ozone®
Newsletter

Form is not available. Please visit our contact page.
X
Newsletter