Eau potable

Eau potable : L’eau alcaline et L’eau hydrogénée. Si boire nous paraît évident, c’est que l’eau est le principal constituant de notre corps, avec une quantité moyenne dans l’organisme adulte d’environ 65%, soit environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kg ! Si cette concentration en eau dans l’organisme varie d’un organe à l’autre, c’est dans le sang, le cœur et le cerveau que sa concentration est la plus forte. L’eau du robinet est généralement potable selon les pays, avec un pH situé entre 6.5 et 9. Un pH inférieur à 7 est acide, en dessus il est dit basique, ou alcalin. Cette eau possède un ORP élevé dû au chlorage nécessaire pour rendre l’eau potable (environ +100 à 600mV). Cet ORP, c’est le potentiel d’oxydo-réduction, que l’on appelle aussi redox ou potentiel redox. Ce dernier, exprime en millivolts, réduit l’oxydation du corps à l’origine du vieillissement et des maladies. Quand il est positif (+mV), l’eau est dite oxydante, quand il est négatif, (-mV), elle est antioxydante et représente donc un bienfait pour la santé. Il est fondamental de se pencher sur les caractéristiques qui font d’une eau potable un apport bénéfique pour notre corps.

L’eau alcaline

L’eau alcaline

L’eau alcaline, ou eau ionisée alcaline, désigne l’eau disponible dans le commerce avec un pH élevé. Signifiant « potentiel hydrogène », le niveau de pH reflète l’acidité de l’eau et se réfère à la quantité d’hydrogène qu’elle contient. La valeur du pH est toujours comprise entre 1 et 14, et cela permet de déterminer si l’eau est basique ou acide :

R
S’il est inférieur à 7, on estime que l’eau est acide.
R
S’il est de 7, on estime que l’eau est neutre.
R
S’il est supérieur à 7, on estime que l’eau est basique, ou alcaline.

Celui de l’eau naturelle s’échelonne par exemple entre 6,5 et 8,5. Étant une cause déterminante de sa corrosivité, on comprend qu’une eau trop acide qui va dissoudre des métaux (comme le cuivre des tuyauteries), en augmentant leur teneur dans l’eau que nous buvons, peut causer des problèmes de santé variés.

Pour cette raison, traiter l’eau avec des produits chimiques afin d’augmenter son pH, et donc la rendre alcaline, est considéré comme une des meilleures mesures afin de réduire sa corrosivité.

Production de l’eau alcaline

L’eau de source qui recueille des minéraux en traversant les roches devient naturellement alcaline. Artificiellement, l’eau alcaline peut être produite par électrolyse, en séparant ses composants acides et alcalins.

Une des meilleures façons d’alcaliniser son eau et de s’appuyer sur un système de filtration, comme un ioniseur d’eau. Ce dernier se fixe sur le robinet et sépare automatiquement l’eau alcaline et l’eau acide. Le filtre osmose inversé est le champion de ces systèmes de filtration : constitué d’une membrane très fine, il permet d’obtenir rapidement une eau potable alcaline.

L’eau alcaline

Effets bénéfiques de l’eau alcaline

Beaucoup d’études témoignent des effets bénéfiques de l’eau alcaline sur la santé, comme une réduction des taux sanguins de glucose ou de cholestérol. Sa consommation protège de plus les cellules bêtas pancréatiques contre les dégâts oxydants.

Étant donné que l’eau alcaline a un pH plus élevé, sa capacité naturelle de neutralisation des acides dans l’estomac en fait un choix idéal pour traiter nombre de troubles gastriques, comme une hyperacidité, la diarrhée, etc…

L’eau hydrogénée

Même si alcaliniser son eau présente de nombreux avantages, de nouveaux appareils permettent aujourd’hui d’obtenir une eau très anti-oxydante, en produisant une eau dite hydrogénée. Cette eau hydrogénée est, comme son nom l’indique, une eau riche en hydrogène (elle contient davantage d’ions H+, ou Hydrons).

Une eau thérapeutique ?

L’avantage majeur de la consommation d’eau hydrogénée est de lutter contre les radicaux libres afin d’améliorer la santé. En effet, ces radicaux libres sont des molécules qui ont perdu un électron et vont en voler un sur la molécule la plus proche. Cette réaction en chaîne va se propager dans tout le corps jusqu’à modifier la structure même de notre ADN, c’est le mécanisme d’oxydation. Supprimer ces radicaux libres dans le corps permet de lutter contre cette oxydation et donc d’améliorer la santé.

Le dihydrogène moléculaire est sélectif puisqu’il ne touche pas aux DRO (dérivés réactifs de l’oxygène) inoffensifs mais élimine les DRO toxiques c’est-à-dire les radicaux libres hydroxyles, phénomène appelé la réduction. Il se diffuse de plus dans le corps très rapidement contrairement aux autres antioxydants comme la vitamine E par exemple, et est capable de pénétrer les lipides qui constituent la membrane cellulaire.

L’eau hydrogénée n’a évidemment pour l’instant pas vocation à remplacer l’eau potable courante, à condition que cette dernière soit bien filtrée et dynamisée, mais sa consommation en tant qu’eau thérapeutique supplémentaire tend à se développer.

L’eau hydrogénée
Ultra-Bio-Ozone®
Newsletter

Form is not available. Please visit our contact page.
X
Newsletter