Piscine san chlore, l’électrolyse au sel

Le chlore est sans doute le désinfectant le plus utilisé de nos jours. Outre son pouvoir de traitement de l’eau, c’est aussi un produit peu onéreux. Néanmoins, des études de plus en plus nombreuses nous font nous interroger sur ses effets néfastes et son impact sur la santé. Les plus répandus étant l’irritation des yeux et de la peau, plus rarement l’apparition d’une allergie à ses sous produits : les chloramines. Ces dernières, créées par la réaction entre le chlore et les matières organiques présentes dans la piscine, sont par ailleurs potentiellement cancérigènes. Ces raisons peuvent nous motiver à rechercher des alternatives plus respectueuses de notre santé, mais aussi de l’environnement. Nous allons explorer les méthodes alternatives permettant de désinfecter et traiter l’eau d’une piscine sans dépendre du chlore. Ces méthodes de désinfection ont résisté à l’épreuve du temps et certaines vous sont peut-être encore inconnues. Système de piscine san chlore tel que l’électrolyse au sel, le rayonnement UV-C, l’oxygène actif, l’ozone, les radicaux hydroxyles et Les purificateurs minéraux

l’électrolyse au sel, Piscine san chlore

L'électrolyse au sel

L’électrolyse au sel permet de transformer le sel en chlore de manière naturelle. Ce processus permet notamment de passer à une utilisation beaucoup plus sporadique du chlore, qui restera néanmoins utilisé comme traitement de choc.

Notez cependant que le sel a un grand pouvoir de corrosion sur vos équipements métalliques ; ce type d’électrolyseur peut donc entraîner un entretien important. Il est conseillé d’équiper votre installation de tuyaux en acier inoxydable ou austénitiques dans le cas où vous songerez à vous équiper de ce système.

Les rayons UV-C

Les rayons UV-C

Le principe du traitement par UV-C est simple : des rayonnements ultraviolets sont reproduits par des lampes placées dans le circuit de filtration. Les rayonnements détruisent au passage de l’eau polluée tous les micro-organismes qu’elle contient.

Notez que l’eau ressort désinfectée mais pas désinfectante, c’est pour cela que ce système de filtration doit être couplé à un autre type de traitement, idéalement, de l’oxygène actif. Dans le cas où la désinfection se ferait au chlore, les UVs permettent néanmoins d’en réduire la consommation d’environ 50%.

L'électrolyse au sel, Piscine san chlore

L'électrolyse au sel

L’électrolyse au sel permet de transformer le sel en chlore de manière naturelle. Ce processus permet notamment de passer à une utilisation beaucoup plus sporadique du chlore, qui restera néanmoins utilisé comme traitement de choc.

Notez cependant que le sel a un grand pouvoir de corrosion sur vos équipements métalliques ; ce type d’électrolyseur peut donc entraîner un entretien important. Il est conseillé d’équiper votre installation de tuyaux en acier inoxydable ou austénitiques dans le cas où vous songerez à vous équiper de ce système.

Les rayons UV-C

Les rayons UV-C

Le principe du traitement par UV-C est simple : des rayonnements ultraviolets sont reproduits par des lampes placées dans le circuit de filtration. Les rayonnements détruisent au passage de l’eau polluée tous les micro-organismes qu’elle contient.

Notez que l’eau ressort désinfectée mais pas désinfectante, c’est pour cela que ce système de filtration doit être couplé à un autre type de traitement, idéalement, de l’oxygène actif. Dans le cas où la désinfection se ferait au chlore, les UVs permettent néanmoins d’en réduire la consommation d’environ 50%.

L'oxygene actif

L'oxygene actif

L’oxygène actif est le produit recommandé en général pour les piscines de petites surfaces ainsi que les spas. Il permet notamment des traitements de choc si l’eau de votre piscine atteint un seuil de pollution trop important, par exemple en cas de prolifération d’ algues et de bactéries.

L'ozone

L'ozone

L’ozone est un gaz généré naturellement dans la stratosphère par le soleil. Il vous faudra donc un ozonateur qui reproduira ce processus pour traiter l’eau de votre piscine.

Outre le fait d’être deux fois plus puissant qu’un traitement au chlore, l’ozone possède plusieurs avantages notables. Tout d’abord le traitement de l’eau à l’ozone est un des plus naturels qui soient : aucun contact possible avec la peau puisqu’il se désintègre lorsque l’eau est traitée. De plus, son impact sur l’environnement est quasi inexistant.

L'oxygene actif

L'oxygene actif

L’oxygène actif est le produit recommandé en général pour les piscines de petites surfaces ainsi que les spas. Il permet notamment des traitements de choc si l’eau de votre piscine atteint un seuil de pollution trop important, par exemple en cas de prolifération d’ algues et de bactéries.

L'ozone

L'ozone

L’ozone est un gaz généré naturellement dans la stratosphère par le soleil. Il vous faudra donc un ozonateur qui reproduira ce processus pour traiter l’eau de votre piscine.

Outre le fait d’être deux fois plus puissant qu’un traitement au chlore, l’ozone possède plusieurs avantages notables. Tout d’abord le traitement de l’eau à l’ozone est un des plus naturels qui soient : aucun contact possible avec la peau puisqu’il se désintègre lorsque l’eau est traitée. De plus, son impact sur l’environnement est quasi inexistant.

Les Radicaux Hydroxyles

Les Radicaux Hydroxyles

Derniers nés de l’innovation en matière de traitement de l’eau, les radicaux hydroxyles sont des désinfectants qui résultent de la combinaison entre UV et Ozone. Ce processus, appelé POA ou Processus d’Oxydation Avancé, crée des radicaux hydroxyles (OH-) lorsque l’eau ozonée est bombardée de rayons UV-Cs d’une longueur d’onde déterminée. Ce système de désaffectation produit à court terme une réserve d’hydroxyde qui continue de désinfecter le bassin. L’eau du bassin devra encore contenir du chlore, notamment pour se plier à certaines normes, mais en quantité réduite de moitié.

Les Purificateurs Minéraux

Les Purificateurs Minéraux

Ces purificateurs offrent un traitement à base d’ions de cuivre et d’argent. Ces purificateurs sont de bons bactéricides et reposent sur des microbilles poreuses en céramique minérale qui contiennent du cuivre et de l’argent. Les particules de cuivre s’attaquant aux algues et les particules d’argent luttant contre le développement des germes et bactéries.

Les microbilles présentes dans la cartouche ont une durée de vie de 6 mois en moyenne, il est donc nécessaire de les changer régulièrement. De plus, ce dispositif nécessite un traitement complémentaire au chlore qui est compatible avec les ions cuivre et argent. Ce dispositif permet toutefois de réduire la consommation de chlore d’environ 50%

Les Radicaux Hydroxyles

Les Radicaux Hydroxyles

Derniers nés de l’innovation en matière de traitement de l’eau, les radicaux hydroxyles sont des désinfectants qui résultent de la combinaison entre UV et Ozone. Ce processus, appelé POA ou Processus d’Oxydation Avancé, crée des radicaux hydroxyles (OH-) lorsque l’eau ozonée est bombardée de rayons UV-Cs d’une longueur d’onde déterminée. Ce système de désaffectation produit à court terme une réserve d’hydroxyde qui continue de désinfecter le bassin. L’eau du bassin devra encore contenir du chlore, notamment pour se plier à certaines normes, mais en quantité réduite de moitié.

Les Purificateurs Minéraux

Les Purificateurs Minéraux

Ces purificateurs offrent un traitement à base d’ions de cuivre et d’argent. Ces purificateurs sont de bons bactéricides et reposent sur des microbilles poreuses en céramique minérale qui contiennent du cuivre et de l’argent. Les particules de cuivre s’attaquant aux algues et les particules d’argent luttant contre le développement des germes et bactéries.

Les microbilles présentes dans la cartouche ont une durée de vie de 6 mois en moyenne, il est donc nécessaire de les changer régulièrement. De plus, ce dispositif nécessite un traitement complémentaire au chlore qui est compatible avec les ions cuivre et argent. Ce dispositif permet toutefois de réduire la consommation de chlore d’environ 50%

En conclusion

Nous vous avons présenté plusieurs alternatives efficaces afin de réduire l’utilisation du chlore, voire de le remplacer totalement. Toutes ces alternatives sont à la fois meilleures pour la santé des baigneurs et moins néfastes pour l’environnement. Notez cependant qu’en fonction de la surface de la piscine, c’est souvent une combinaison de ces différents traitements qui représente la meilleure alternative, comme par exemple un traitement à l’oxygène actif couplé à une filtration par rayonnement ultraviolets. Les sociétés spécialisées dans le traitement des eaux allient la plupart des traitements les plus efficaces dans leurs systèmes de filtration, comme par exemple Ultra Bio Ozone, donc les systèmes les plus avancés offrent 3 types de désinfection : UV-c, ozone, et radicaux Hydroxyles (POA).

Même si les meilleurs systèmes représentent un investissement de départ important, la baignade doit rester agréable et bonne pour la santé, donc à vous de faire le choix qui convient.

Piscine san chlore, l’électrolyse au sel
Ultra-Bio-Ozone®
Newsletter

Form is not available. Please visit our contact page.
X
Newsletter